Retour

Johan Eliasch: "Je suis très confiant pour Crans-Montana 2027"

Président de la FIS depuis juin 2021, Johan Eliasch était de passage cette semaine à Crans-Montana afin d’y rencontrer les membres du Club 5 Ski Classics, organisme qui regroupe les organisateurs des principales étapes de Coupe du monde de ski alpin. Loccasion pour le Suédo-Britannique dévoquer sa relation avec la station valaisanne, qu’il apprécie énormément.

Quels liens entretenez-vous avec Crans-Montana?

“Crans-Montana est une destination iconique de ski et de golf. En golf, ça l’est devenu au fil des années. C’est un très bel endroit.”

Comment avez-vous vécu le choix de la station comme hôte des Championnats du monde 2027 en mai dernier?

“C’était clair et net! Je suis très confiant, je pense qu’il y aura beaucoup d’intérêt pour ces Championnats du monde ici. C’est très excitant. Quand le Conseil de la FIS a largement décidé de les attribuer à Crans-Montana, je n’étais pas vraiment surpris. La candidature était excellente. En 1987, c’était de bons Championnats du monde et je crois qu’avec les améliorations qui vont être apportées, notamment le stade d’arrivée, cela va être parfait.”

Peut-on s’attendre à voir les finales de Coupe du monde à Crans-Montana en 2026? (Ndlr: la tradition veut que la station hôte des Mondiaux les utilisent comme répétition générale)

“On ne l’a pas encore décidé mais en 2026, Crans-Montana n’est pas sûre de les avoir. Mais franchement, a-t-on besoin de tester Crans-Montana avant les Mondiaux de 2027? Je ne crois pas (ndlr: la Coupe du monde masculine de vitesse pourrait en revanche s’y arrêter en 2025). Par ailleurs, on n’a pas besoin de tester Saalbach en 2024 en vue de 2025… 

Le Valais, c’est une région que vous appréciez particulièrement?

“J’aime cette région, oui. Lorsque j’étais enfant, j’ai passé énormément de temps à skier à Zermatt et c’est aussi pour cela que je connais très bien Franz Julen (ndlr: ex-CEO d’Intersport et organisateur du ‘Speed Opening’).”

DEPREZphoto sa, cransmontana