Retour

Philippe Magistretti: "Les Mondiaux sont notre grand objectif"

Quiconque, comme le président du Comité d'organisation Marius Robyr et son équipe, entend organiser avec succès des courses de Coupe du monde de ski, a besoin non seulement d'une pente enneigée et adaptée, d'une piste de qualité - comme la Mont Lachaux - mais doit également pouvoir compter sur le soutien des remontées mécaniques.

Philippe Magistretti représente cet appui indispensable et apprécié pour les compétitions sur le Haut-Plateau. Le financier valaisan préside le groupe d'entreprises Crans-Montana-Aminona (CMA) depuis 2009. C’est à cette période – exactement un an avant – que la Coupe du monde avait célébré son retour à Crans-Montana après une décennie d’interruption.

"Marius et moi sommes toujours plein d'énergie"

Marius Robyr et Philippe Magistretti ont joué un rôle important pour que la station du Valais central accueille à nouveau le Cirque blanc. "Tout le monde n'a pas été aussi enthousiaste dès le départ", rappelle le président du conseil d'administration de CMA. "Avec Marius, que je respecte et qui, comme moi, est prêt à remonter ses manches et est plein d'énergie, nous étions déterminés à ramener la Coupe du monde dans notre région." Aussitôt dit, aussitôt fait. Il est désormais impossible d'imaginer le calendrier hivernal de la FIS sans Crans-Montana. 

L'organisation des courses engendre toutefois un coût élevé aux remontées mécaniques. "La somme dépend avant tout du temps et, entre autres, de la quantité de neige artificielle à fabriquer", souligne Magistretti. Toutefois, une grande partie des coûts est remboursée par les communes. "Mais, évidemment, la publicité à la télévision pour notre région est grande."

La durabilité comme credo

Philippe Magistretti et Marius Robyr partagent également la même ambition. "Les championnats du monde de ski de 2027 sont bien sûr notre grand objectif commun. Ce serait incroyable de recevoir les compétitions 40 ans après les inoubliables Mondiaux de 1987." 

Le projet du nouveau stade d'arrivée est au cœur de la candidature déjà lancée pour 2027. Avec l'implication de tout le quartier des Barzettes, le but de tous les acteurs est de créer un événement "durable" en termes d'infrastructures. "Nous voulons clairement investir dans quelque chose qui ne soit pas seulement construit pour deux semaines de courses, mais qui puisse être utilisé par toutes les personnes impliquées tout au long de l'année si possible".

DEPREZphoto sa, cransmontana